14/11/2008

la rivière comme grand miroir du ciel.

C'était une belle journée. On rigolait des mots français qui ne me venaient plus, des phrases que j'avais peine à terminer, sauf recours à un lexique anglais. Et puis, avant d'aller manger nos dernières pizzas ensemble, on a pris le téléphérique pour monter en haut de la montagne. Dans la cabine, les rayons du soleil frappaient contre les vitres, comme pour dire s'il-vous-plaît laissez nous entrer. Au dessus de l'Adige, entre 2 montagnes, je crois que j'ai eu 2 types de vertige : celui de la hauteur, et celui du ravissement.

5 commentaires:

stef a dit…

c vrai que tu parles bcp moins bien français !!!!
ah ces immigrés

caro a dit…

marie a fait une shouille hier!! on t'a aplé t'étais pétée tu te souviens de ca ?? t'étais sur la route sous un tunnel et un parking de bus c ce que tu as dit.
CHTAIME!

marie a dit…

c'est là maintenant qu'il me manque tes sms "on fait les fonds de bouteille ce soir?"
t belle

laystary a dit…

stef < "émilie t'as perdu ta répartie"

caro < oui jme souviens

marie < tkt on va les faire à mon retour

poum a dit…

menteuse tu te souviens de rien chui sure