11/01/2010

je quitte la rédac à 18h, je prend le métro à 18h03. ce soir, dans le wagon bondé, je ne pensais qu'à ceci:

LE SALON.
j'ai mangé des carottes râpées et 2 quenelles revenues dans du lait, parce qu'il n'y a plus d'huile d'olive à la maison et qu'il fallait bien un peu de matière grasse pour ne pas coller la poêle, et j'ai couru m'allonger là. j'ai presque envie de m'allonger par terre sur le parquet, pour vraiment sentir le bonheur d'être à l'intérieur. ce soir j'ai pris la sage décision de ne pas sortir, je suis bien mieux assise au milieu de la maison à base de coussins, que je viens de me construire. j'écoute des morceaux d'hiver, avec manue; elle aussi elle est dans une maison de coussins. une maison dans une maison, c'est une jolie mise en abîme. Google analytics me dit que j'ai plus de visites de Berlin que d'habitude, j'en conclus que Juliette a réussi à avoir une connexion internet.

8 commentaires:

luc a dit…

la douceur d'un foyer. c'est ce que je me dis tous les jours qd je vais à la mine

Anonyme a dit…

:D

stef a dit…

on dirait chez luc, justement !!

la jouz a dit…

Et c bon alors les quenelles dans du lait ?

marie a dit…

pause déjeuner là? je suis virée d facebook :))

tiens http://store.apple.com/lu/product/TX179ZM/A
j'ai pensé à toi

en rose en plus

400 euros ça va

alex a dit…

je compatis mais une galette des rois ça ne se mange pas tout seul !

alex a dit…

je compatis mais une galette des rois ça ne se mange pas tout seul !

Anonyme a dit…

Bonjour Emilie,

C'est toujours un plaisir de suivre vos aventures quotidiennes via ce blog. Vos textes sont touchants de sincérité, d'authenticité, de simplicité. Ils sont un vrai appel à la vie : l'aimer comme elle est, être curieux de tout, prendre l'existence avec humour.

Comment s'est passé votre retour d'Italie? Vous êtes maintenant à Paris, si j'ai bien compris?
Continuez à bouger autant! Cela vous sied bien.

Des bises,

Franck et Julie