03/04/2006

je donne la sérénade à la sérénité.

ça commence le matin.
je me réveille, je suis fatiguée.
et puis ça se termine le soir. je me couche, je suis toujours fatiguée.

ou alors c'est le stress, je sais pas.

tout ça pour dire que j'ai envie de repos et d'insouciance. un peu comme la pauline croze de la photo juste au dessus. sérénité, sérénité.


sérénité [seʀenite] nom commun - féminin; pluriel sérénités
1. paix intérieure qui se traduit par une apparence calme et tranquille
la sérénité d'un religieux contemplatif
2. indifférence aux passions ou aux pressions qui assure l'impartialité
un avis donné en toute sérénité
3. absence de perturbations naturelles
jouir de la sérénité du ciel
[synonyme: calme]

assise, allongée, galipettes et je m'endors sur un futon, à moitié éclairée par un soleil de juillet.
un crayon à la main, j'écris mes petites tribulations spirituelles, juste histoire que mon cerveau vomisse autre chose que des baîllements étouffés. je couche du non-sens sur du papier à lettres kitsch. rose, fleuri, moche et c'est tant mieux. c'est absurde, et c'est tant pis.
15h de l'après-midi et je respire. il fait chaud mais pas trop. un petit vent, pas plus. un grand soleil, rien que ça. sérénité.
le coton doux du futon, des projets pleins la tête. sérénité, sérénité, sérénité. SE-REINE.
et surtout : plus de majuscules. succesions de mots, pas de sens, aucune rigueur, un peu de vide, c'est tout ce que je demande. et je tombe et je tombe et je tombe.
(sur mes pattes. sur mes pieds. du moment que c'est sur le futon..)

10 commentaires:

françois a dit…

oooh bah ca alors ...

caro a dit…

patience émilie patience..

Anonyme a dit…

pauline croze est un ange sur cette photo

yoan a dit…

comment t'expliquer en quelques mots ( c'est pas possible )
Ton blog c'est une drogue, c'est un livre qu'on aime qu'on avait perdu et qu'on retrouve , c'est une bière anglaise qu'on boit sous la toiture de londre, c'est comme voir un bus londonnien , c'est chanter du beatles, c'est du stokes, du libertines, c'est une poupée, c'est je sais pas, une coccinelle ( mon animal fétiche ) c'est les préris de coquelicots, c'est un sourie matinale, près du soleil levant, c'est une présence aprécier et inatendu, c'est un fou rire entre amis, c'est des photos qui nous rappel tant de souvenirs passé, c'est tous ce qui peut avoir de plus beau dans le monde... Tu va me dire que j'en fais peu être trop mais non sincerement j'ai jamais vu un blog aussi jouissif de toute ma vie ( je rigole pas ) ... merci a toi ... je suis encore sous le choc ... merci

virg a dit…

leche cuuuu

Anonyme a dit…

« L'existence n'est pas quelque chose qui se laisse penser de loin : il faut que ça vous envahisse brusquement, que ça s'arrête sur vous, que ça pèse lourd sur votre cœur comme une grosse bête immobile - ou alors il n'y a plus rien du tout. Il n'y avait plus rien du tout, j'avais les yeux vides et je m'enchantais de ma délivrance. » J-P. Sartre.

la jouz a dit…

yoan, sors et respire l'air frais çava te faire du bien

... émilie, khâgneuz sous perfusion doliprane a dit…

hahahahahaha je ris devant mon ordinateuureuuuh !

la jouz a dit…

en meme temps talais pas rire devant le mien
babache va

dj duttyes a dit…

se-reine son mari s'appel pas se-roi

j'avoue c'est vraiment pitoyable