16/11/2006

De derrière les fagots.

Tu me réclames la vraie vérité et je te réponds que, de toute façon, je ne sais pas dire autre chose. Et tu me parles de ma vraie fausse vérité, ma vérité atténuée. Ma façon de ne parler qu'à demi-mots seulement : toutes les images, les euphémismes sans lesquels je ne sais plus m'exprimer. Puisque m'exprimer consiste, souvent, à dire les choses sans en prononcer les termes exacts. Tergiversation : il faudra que tu creuses un peu, voire beaucoup, si tu le peux, pour tenter de démêler ce que j'ai volontairement – ou pas – obscurci, assombri afin de le rendre plus discret.


Et ce qu'il y a, avec toi, c'est que justement, mieux que quiconque – ou presque –, tu creuseras au fond des choses par toi-même. Tu feras cet effort, tu ne me demanderas pas de formuler les mots les plus vrais, ceux qu'une personne normale attendrait, mais qui sont aussi – et tu le sais – les plus déchirants pour moi. Ou bien, si je ne parviens à délivrer suffisamment d'éléments pour que tu puisses approfondir, tu reprendras de ton mieux mes propres détours autour desquels nous broderons. Et nos conversations atténuées n'auront de sens que pour nous, à base d'images de plus en plus sinueuses, de louvoiements de plus en plus corsés. Et je n'aurais plus peur.

13 commentaires:

fan a dit…

woua tu fais des insomnies émilie ?!

fan a dit…

woua tu fais des insomnies émilie ?!

françois a dit…

le plus drôle dans tout ça, c'est qu'on ne saura jamais à qui tu t'adresses.

caro a dit…

belle illustration.

poum a dit…

cool le texte sérieux.

luc a dit…

tu pensais à kiiiiiiiiii?

nat a dit…

en tout cas ton texte il a fait b*nder l'intervenante!c vrai il est cool g hate de voir la pièce finale mais un peu de patience c la semaine prochaine!

clémence a dit…

qu'est ce que t'écris bien !!

virg a dit…

c clair et encore c qu un brouillon :)

stef a dit…

pareil

dj ters a dit…

c beau

... émilie, khâgneuz sous perfusion doliprane a dit…

luc > pas à toi !

Anonyme a dit…

aïe! ça fait mal ça culuc!