18/11/2005

"HIVER" de Jon Fosse


C'est une pièce poignante et c'est en ce moment (jusqu'au 3 décembre) au Théâtre du Nord.

Cette année, je m'y suis inscrite pour l'année. Comme le disait le beau guichetier qui m'a délivré ma carte : « n'hésitez jamais à vous improviser une pièce. Si un soir, comme ça, vers 20h, vous êtes dans le coin... c'est toujours mieux que le Mc Do »

Merci l'ami, c'est ce que j'ai fait ce soir.

Histoire de fuir le froid autrement qu'en m'agglutinant devant des frites, monsieur a raison - c'est plus agréable.

Hiver

Jon Fosse

Mise en scène : Romain Jarry

Du banc public à l’anonymat d’une chambre d’hôtel, la rencontre improbable d’un homme et d’une femme. Tous deux sont en demande de quelque chose, savent-ils bien de quoi? Deux jeunes acteurs formés au Conservatoire de Bordeaux, et qui ont récemment fait le choix d’exercer leur art à Lille, distillent poétiquement les mots simples et répétitifs de Jon Fosse, jeune auteur norvégien qui, en bon disciple d’Ibsen, sait exacerber le mystère de ses personnages au fur et à mesure qu’ils se dévoilent.


6 commentaires:

virtuose a dit…

bonjour!
je suis contente de tavoir contacté
moi aussi je suis allée voir cette pièce, sauf que jy étais hier soir.
je l'ai trouvé vraiment émouvante et le moment où la femme crie comme une névrosée " SUCER..BITE! MERDE! POUFIASSE, SALOPE ... je suis une pute ?? " ma fé xpdr

patoi?

... émilie, khâgneuz sous perfusion doliprane a dit…

Haha je vois qu'on a été marqué par le même passage ...
oui ça m'a aussi fait rire mais comme j'étais seule, j'ai du me contenir et me contenter de sourire. A côté de moi, des personnes âgées...littéralement outrées.

Et le moment où la fille se déshabille est drôle dans la mesure où tu ne t'y attends pas le moins du monde.

Au bout du compte, une pièce qui arrive à montrer à la perfection que la communication dans un couple peut être difficile ... mais qu'il est toujours possible d'avancer (puisqu'à la fin, ils partent ensemble)

bap a dit…

jenkins ce matin, ça te dit?

bap a dit…

en mm temp c con de me part de demandé par com

.. a dit…

c clair cette pièce est excellente

stef a dit…

j'avoue avoir détesté. sous le mask de théatre contemporain on se permet de cacher beaucoup de vide et ce vide étourdit tant il sonne creux

une femme qui hurle, des dialogues surfaits car peu faits, un homme seul et désemparé, deux tetes de linottes quoi, je me souviens pas avoir vu autre chose de la soiré

enfin bon vous laurez compris c pas mon genre de piece